• Ntite Mukendi Aubert Kizito

  • Adieu Aubert Mukendi Kizito, Lufu ka Diese

    26 mars 2016 | Presse
  • Par Claude Kangudie - Mbokamosika.com

    Un sage qui s'en va, c'est une bibliothèque qui brûle, dit-on...ce 26 mars 2016, Aubert Mukendi Ntite Kizito s'en est allé aux Pays de nos Ancêtres. Quel hommage, vous rendre, Grand Homme...?


    Mukendi Kanyeba et les petits enfants Mukendi

    Il me souviendra toujours que vous étiez un homme dans tous les sens du terme...un des derniers spécimen d'une génération sérieusement en voie de disparition en RD Congo.

    Que dire ? Il me souviendra toujours que vous m'aviez parlé de votre accrochage sérieux avec Joseph-Désiré Mobutu en ces années 1963, alors que vous étiez Directeur de Air Congo, compagnie dont vous étiez à la base de la fondation...L'homme, intègre et honnête que vous étiez, s'opposera vivement à Victor Nendaka, mis par le Groupe de Binza dans le conseil d'administration de Air Congo, et qui détournait les fonds. La compromission n'a jamais été de vos gènes...

     

    Aubert  Mukendi Kizito et Josephine Schiltz

    Que dire ? Il me souviendra toujours que vous m'aviez dit, alors professeur à Lovanium, que suite aux mouvements estudiantins des années 1969, le régime vous soupçonnant d'en être un des instigateurs, vous partîtes, via Brazzaville, en exil en Europe. Vous avez alors publié « Enterrons les Zombies ». Livre dans lequel vous compariez Mobutu à Duvalier père de Haïti...première dénonciation de Mobutu en tant que dictateur. En ces années 1970, le président Mobutu vint en visite officielle en Grèce. Un de vos frères et ami accompagnait le président Mobutu lors de cette visite. Il était « tout puissant ministre d'Etat » selon vos termes. Il vous invita en Grèce. Le but était que vous demandiez pardon à Mobutu pour avoir écrit « Enterrons les Zombies ». Chose que vous aviez repoussée. La compromission n'a jamais été de vos gènes...

     

    Que dire ? Il me souviendra toujours que vous m'aviez dit, que de retour au pays, après ce long exil, vous auriez dû choisir de « chanter et danser pour honorer le Guide » et avoir un strapontin au Comité Central du MPR, parti état...Au contraire, avec vos compatriotes des Kasaï, du Bas-Zaïre, de l'Equateur, de Bandundu, du Kivu et du Katanga, vous avez créé l'UDPS...S'ensuivit une longue période d'arrestation et de tortures en tout genre. Vous avez assumé stoïquement cette croix. La compromission n'a jamais été de vos gènes...

     

    Anne Cécile Mukendi...la perte d'un père si cher

    Que dire ? Il me souviendra toujours que vous m'aviez dit, que Laurent Désiré Kabila était votre ami et nationaliste. Vous l'avez rejoint pour mettre fin à la dictature de Mobutu. Vous fûtes son premier Directeur de Cabinet authentiquement nationaliste. Les luttes de pouvoir autour de Mzee Laurent Désiré Kabila dévieront ce dernier de la ligne purement nationaliste que vous avez toujours défendue. Certains se rappellerons votre passage à la télévision nationale pour répondre à Gaëtan Kakudji qui installait l'AFDL dans le fauteuil d'un parti Etat...vous aviez déclaré alors que l'AFDL ne sera pas le seul parti au Congo. La démocratie ne saurait reculer après tant d'années de sacrifices. Votre vision gênait beaucoup de vautours autour de Mzee Laurent Désiré Kabila. On a tenté de vous empoisonner...suite à cet acte, vous avez expliqué au président Laurent Désiré Kabila votre décision de vous retirer. Vous auriez pû vous accrocher aux ors du pouvoir et à l'aisance matérielle facile... La compromission n'a jamais été de vos gènes...

     Aujourd'hui, vous êtes parti...parti rejoindre les Grands Hommes du Congo qui vous ont précédé.

     

    Un nationaliste dans toute la dimension

    Vous avez toujours dit qu'il faut, aux Congolaises et aux Congolais, et quelqu'en soit le prix, se réapproprier le pays de leurs ancêtres, la RD Congo...puisse ce vœu être exaucé, afin que vous ayez le repos dans le Royaume Céleste de nos Ancêtres.

     

    Mukendi, Ntita wa bakua Kalonji, wa ba Evariste Lufuluabo Lobo Kalonda, bu kuetu, ba kudila ne ngoma ne biondo, ne nshiba ne madimba. Kueba ku muela ka kuena mashi, mulum'a niama...(intraduisible en français).

     

    RD Congo, un si long fleuve de larmes et de sang.