• Ntite Mukendi Aubert Kizito

  • Enterrons les Zombies

  • Lisez un extrait du livre (version Kindle) :

  • Essai de remise en question de la politique nationale - Réédition de 2018

    1969 : Alors exilé politique en France, Aubert Mukendi (1935-2016) rédige un traité politique intitulé "Enterrons les zombies : essai de remise en question de la politique nationale" : dans l'espoir de susciter une réflexion chez les élites du Congo face à la dictature que subit leur pays (aujourd'hui RDC). Condamné pour les idées dérangeantes qu'il aborde, il est interdit de publication et condamné à détruire les exemplaires imprimés, qui s'échangent alors sous le manteau. 
    1992 : Les idées développées dans l'édition originale sont reprises et relayées, notamment par la diffusion du reportage internationalement reconnu et plusieurs fois récompensé "Le cycle du Serpent", du cinéaste Thierry Michel, dont le titre est directement tiré du livre.
    2018 : Dans un contexte de tensions sociales agitant une fois de plus le Congo, de nombreux intellectuels congolais ont réclamé la réédition de l'ouvrage qui avait éclairé et guidé leurs réflexions politiques durant les heures sombres de la dictature mobutiste.
    La jeune génération trouvera dans ce livre une base de réflexion indispensable pour comprendre les contextes et les enjeux spécifiques aux pays africains et mener son propre combat politique et social.


    "Pour nous, le plus grand problème de notre pays, le Congo, n’est pas celui du choix du leader ni celui du choix du bloc auquel appartenir. Il nous semble que le problème est plus profond que cela, que c’est essentiellement un problème lié à la survie même de notre peuple, un problème relatif au "courant porteur" de nos élites dirigeantes, cette synthèse de notre façon de concevoir notre pays, notre rôle et notre avenir, en définitive donc un problème de changement d’élite dirigeante nationale. Enterrons les Zombies constate que le monde des années 70 ne sera pas celui des années 60 […]. Enterrons les Zombies constate donc cet échec des Évolués et souhaite ardemment l’émergence d’une nouvelle élite, celle de la sève qui monte, élite toute pétrie du souci de l’identification avec son peuple, ses aspirations et ses souffrances. Aussi, Enterrons les Zombies ne se veut ni comme œuvre littéraire, dont il est éloigné tant par sa forme que par son contenu, ni comme exposé cohérent et parachevé d’une doctrine ou d’un quelconque programme... Enterrons les Zombies se veut et est essentiellement un essai qui vise à susciter une vaste discussion, une vaste contestation, dont les participants seront les élites congolaises elles-mêmes. Enterrons les Zombies est donc un ensemble de « documents de séances » présentés de manière agréable mais qui se contentent comme tout document de séance, d’indiquer les directions que devraient emprunter les discussions futures. Nous espérons qu’il vous intéressera et attendons votre réaction. "

    Aubert Ntite Mukendi - Bourg-la-Reine, avril 1969